Airbnb deviendrait illégal au Japon ?

Depuis quelques semaines, la rumeur enfle. Suite à de nouvelles lois, les locations de type Airbnb risquent d’être de plus en plus compliquées au Japon. Ce n’est pas la première fois qu’un pays ou qu’une ville décide de réglementer les locations de ce genre. New York, Paris, de nombreuses villes ou Etats légifèrent face à la montée de ce type d’hébergement.

Airbnb au Japon est-ce illégal ?

Au Japon, la location de tout ou partie de son appartement de manière privée est appelée Minpaku. Ces locations sont actuellement peu ou pas encadrées. Les hébergements de types « professionels » (hotel, guesthouseetc) sont sous la loi Minshuku, beaucoup plus stricte. Il est nécessaire d’avoir une superficie minimum, une autorisation de la municipalité, un tenancier doit être identifié, etc. La facilité pour un particulier de louer son appartement ou une partie de celui-ci fait que Airbnb est devenu très populaire au japon. Ce n’était pas à proprement parler illégal, mais c’était dans une sorte de zone grise.

La popularité de Airbnb pose de nombreux soucis au japon. Au delà de la concurrence avec les hôtels ou les ryokans, des résidents se plaignent. En effet, parfois, cela amène des locataires peu respectueux, des poubelles jetées  n’importe comment et autres désagréments. Ces problèmes rendent des zones calmes et résidentielles beaucoup moins agréables.

Les changements dans la loi sur les Airbnb au Japon 2018

A partir du 15 Juin 2018, la nouvelle loi sur les Minpaku entre en service. Les logements court terme via des particuliers devront obéir à un certain nombre de règles. Déjà , seuls les propriétaire pourront louer, la sous location étant interdite. Il faudra une autorisation de la municipalité et dans certains cas de la copropriété. Cette autorisation semble assez difficile à avoir, puisque de nombreux points de sécurités sont vérifiés.

De plus certaines copropriétés interdisent purement et simplement les locations de type Airbnb. Dans le cas où le propriétaire ne vit pas sur place, il devra engager une compagnie de gestion pour gérer la propriété. Les locations seront limitées à 180jours par an uniquement. Toutes ces contraintes vont faire qu’un certain nombre de logements proposés aujourd’hui sur Airbnb au Japon ne seront probablement pas approuvés et deviendront illégaux. A partir du 15 Juin les hôtes sans permis n’auront plus le droit de proposer leurs locations sur Airbnb. Le site supprimera les annonces non conformes.

Que faire si j’ai réservé un Airbnb au Japon pour l’été 2018?

Si vous avez réservé un Airbnb au Japon pour l’été ou l’automne 2018, la première chose à faire est de contacter votre hôte pour lui demander si il est en règle. Certains ont déjà obtenu le permis, d’autres sont en cours. Sachez que dans le cas où l’hôte serait dans l’illégalité et que Airbnb supprimerait l’annonce, vous serez remboursés à 100% . De plus, Airbnb est censé vous proposer une solution de relogement équivalent à leur frais. Cependant, avec l’afflux de touristes au Japon cet été, rien n’est sûr. Lorsque vous êtes en PVT, avoir un ou deux jours de galère n’est pas gênant, si vous êtes en voyage court c’est différent. Cela peut vous gâcher le voyage.

Si les réponses de votre hôte vous semblent évasives, et que vous souhaitez annuler pour réserver un hôtel, attention, les pénalités d’annulation peuvent être élevées. N’hésitez ps à contacter le service client Airbnb. Dans le cas où vous n’avez pas encore reservé vos logement pour votre voyage au Japon, je vous conseille de passer plutôt par Booking pour avoir une tranquillité d’esprit. Les chambres d’hôtel sont peut être plus chères mais c’est aussi plus sur en attendant la régularisation.

Qu’est ce que je risque si je réserve un Airbnb illégal ?

Si vous réservez un Airbnb qui n’a pas de permis au moment de la loi, vous risquez de vous retrouver sans rien. En effet, Airbnb a déclaré faire le ménage. Votre réservation risque d’être annulée, a seulement quelques semaines de votre arrivée. Prenez les devants, cela peut vraiment gâcher un voyage.

Si vous avez trouvé cet article utile, n’hésitez pas à l’épingler ou à le transmettre à d’autres voyageurs. Si vous avez des informations complémentaires, n’hésitez pas à les donner en commentaire.

Airbnb Illegal japon

5 commentaires sur “Airbnb deviendrait illégal au Japon ?”

  1. Attention toutefois aussi à Booking.com, qui propose maintenant aussi des appartements privés (les mêmes sont parfois sur airbnb). J’ai récemment eu l’expérience d’un propriétaire d’appartement qui m’a indiqué que celui ci n’était pas disponible – malgré ma réservation confirmée. Dans le doute, j’ai préféré annuler sans frais et chercher autre chose.

  2. Pour ma part, j’ai tout de suite contacté mes hêbergeurs via AIRBNB.
    Etant 6 à partir et ayant loué de grandes maisons, ça serait con de tout perdre alors qu’on avait reservé il y a 6 mois passé.
    Et d’après leur réponse, tout est ok, ceux-ci ont fait la demande.

    1. Demande en cours ou pas, le resultat est le meme….ils n’ont pas d’autorisation pour le faire. C’est donc pas si OK que ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *